Avec 7 candidats sur 11 ayant intégré la reconnaissance du vote blanc dans leurs programmes, le peuple de France avait de bonnes raisons d’espérer que la Démocratie sortirait vainqueur de ce scrutin de 2017.

Les résultats du premier tour du 23 avril 2017 confirment le contraire : la reconnaissance du vote blanc n’étant pas dans les programmes des deux finalistes, nous constatons avec regret que le vote blanc sera le grand laissé pour compte de ce premier tour.

Au second tour, vous serez nombreux à ne pas vous reconnaître dans cette offre politique et sans doute, comme nous, vous regretterez que le vote blanc ne soit pas reconnu comme suffrage exprimé…

Les résultats du vote blanc

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%.

Dans le premier tableau on compare les blancs et nuls, dans la mesure où le vote blanc n’était pas séparé des nuls. Le tableau inférieur montre la ventilation blanc/nul.

Ce qu’il faut retenir

  • L’abstention progresse, mais pas autant qu’annoncée avec +1,2%. Elle reste donc un paramètre ignoré et sans valeur concrète.
  • Le vote blanc + nul progresse de 1,92% à 2,57% ce qui en fait le plus gros écart parmi les autres chiffres clés. Il semblerait qu’une partie de l’abstention militante se soit transformée en vote blanc.
  • Le vote blanc et nul fait plus que la moyenne des 1ers tours depuis 1965 (1,8%).
  • Le vote blanc et nul fait plus qu’en 2007 & 2012.

La “place” du vote blanc face aux candidats

Le vote blanc seul engrange plus de voix (651 407) que les 5 derniers candidats et se positionne donc en 7ème position derrière N. Dupont Aignan et avant J. Lassale.

Législatives 2017 : les candidats du vote blanc

A cette heure, le vote blanc n’est toujours pas considéré comme un suffrage exprimé.

Au regard de la loi, l’électeur qui, par son vote ‘’blanc’’, manifeste son insatisfaction à l’égard de l’offre politique ne compte pas.

Son vote sera écarté des résultats et mis à la poubelle : voter blanc ne pèse pas plus qu’une abstention !

Pour corriger ce dysfonctionnement de notre système électoral et modifier les carences de la loi sur le vote blanc, des citoyens ordinaires se présenteront aux Législatives des 11 et 18 Juin afin d’offrir aux électeurs le choix d’un vote blanc qui compte vraiment et mettre en place un système de démocratie participative.

Vous souhaitez en savoir plus sur notre projet ? Cliquez sur ce bouton :

0 Commentaires

Laisser une réponse

© 2010-2019 - Citoyens du Vote Blanc - Parti du Vote Blanc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?