Le Parti du Vote Blanc est une association loi 1901 créée par des citoyens bénévoles et non professionnels de la politique, les Citoyens du Vote Blanc.

Notre association milite pour la reconnaissance du vote blanc en tant que « suffrage exprimé » et intégré au calcul des résultats. En cas de votes blancs majoritaires, c’est-à-dire 50% + 1 voix, nous demandons que le scrutin soit annulé et qu’un nouveau scrutin avec de nouveaux candidats soit organisé.

Le Parti du Vote Blanc aspire à une refonte de nos structures politiques à travers la mise en place d’outils et de garde-fous démocratiques.

Considérant les partis politiques de moins en moins représentatifs de l’opinion du peuple, les Citoyens du Vote Blanc estiment qu’il est temps de rendre le pouvoir de décision au peuple Français. Nous avons la conviction que les citoyens souhaitent participer à l’élaboration et à la mise en oeuvre des lois qui les concernent. Or, ils en sont volontairement privés par les professionnels de la politique qui profitent d’un système électoral conçu à leur profit exclusif.

Un nouveau modèle de démocratie participative implique une redéfinition des règles de l’institution politique et de ses pratiques. Pour reprendre le contrôle de ses institutions, l’électeur dispose d’un outil lui permettant de s’opposer aux mauvaises décisions imposées par les candidats des partis. 

Cet outil de reconquête du pouvoir, c’est le vote blanc. 

 

“Mais le vote blanc ne sert à rien ?!”

Effectivement, la loi du 21 février 2014 a prévu que le vote blanc ne compte pas dans les résultats. On dit qu’il n’est pas comptabilisé parmi les suffrages exprimés. Pour contourner les carences de la loi sur le vote blanc, notre association à imaginé une astuce. Nous présentons des « candidats du vote blanc » qui incarnent les votes blancs et représentent le rejet de l’offre politique. Comme ces candidats blancs sont des personnes physiques, les voix qu’ils obtiennent sont comptées dans les résultats définitifs comme pour n’importe quel autre candidat. 

Voter pour un candidat du vote blanc a donc valeur de « vote blanc qui compte ».

En cas de victoire, le candidat du vote blanc n’a pas vocation à conserver son mandat. Il démissionnera et provoquera l’organisation d’un nouveau scrutin. 

 

“Hacker” le système par les urnes.

Le vote est le seul outil que la “démocratie” actuelle met à notre disposition pour exprimer notre accord ou notre insatisfaction. C’est par notre vote que les politiciens justifient leurs postes et leurs mandats. Ce sera donc par notre vote que nous leur ferons barrage.

En présentant des ”candidats blancs” aux élections, nous proposons aux citoyens la possibilité de sanctionner les mauvais choix qui se répètent, de ne pas voter par défaut ou par dépit, de ne pas offrir leur voix à un candidat qui ne le mérite pas vraiment et d’ouvrir la voie vers une redéfinition globale des règles du jeu politiques.

 

© 2010-2020 - Citoyens du Vote Blanc - Parti du Vote Blanc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?