Après le succès des Européennes de 2014, le Parti du Vote Blanc a voulu tester l’impact du vote blanc dans un scrutin local. Ce sera chose faite lors des Départementales des 22 et 29 mars 2015.

Ce teste grandeur nature sera mené dans la Nièvre où deux binômes ont officiellement déposé leur candidature en Préfecture. Liliane Delbert, adjointe au maire à Saint-Parize-le-Châtel (titulaire), Anne Metzger (suppléante), Roger Chocat, adjoint au maire de Saint-Parize-le-Châtel (titulaire) et Emmanuel Coulombeix (suppléant) se sont présentés sur le canton de Saint-Pierre-le-Moûtier, appelant les habitués du vote blanc à glisser un bulletin, du nom de leur association, dans l’urne.

 

“Nous ne comprenons pas pourquoi le vote blanc n’est pas compté dans les suffrages exprimés”, lance Roger Chocat. “Nous souhaitons passer le message, sur le canton, qu’un autre choix que celui qui nous est imposé, est possible.” Relayant une démarche citoyenne comptant 4.000 adhérents, l’équipe appelle les électeurs qui envisagent d’opter pour le blanc, à voter pour eux. Une façon de faire reconnaître le vote blanc, l’expression d’une opinion. Ce droit à pouvoir dire non pourrait alors peser dans les élections. “Voter blanc, c’est signaler qu’on ne se reconnaît ni dans un candidat, ni dans l’autre”, complète Lisiane Delbet. Et à Anne Metzger d’illustrer. Deuxième tour de l’élection présidentielle de 2002 : Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen. “Qu’est-ce qu’on fait dans ces cas-là ? On vote blanc.”La prise en compte du vote blanc serait aussi une solution pour réconcilier les absentéistes avec les urnes. “Il est une voix contre le clivage politique droite/gauche”, renchérit Emmanuel Coulombeix. “Et pour la rénovation des idées, le changement des hommes et le renouvellement du système démocratique”.

Pourquoi présenter des candidats des Citoyens du Vote Blanc ?

La loi de février 2014 ne change rien. Simplement, bulletins blancs et bulletins nuls sont comptés à part, puis rejoignent les abstentions aux oubliettes.

Or, il est important que tout le monde puisse s’exprimer même si c’est pour dire “NON personne ne me convient”. C’est l’idée même de ce que l’on pourrait attendre d’une démocratie. De nombreuses personnes qui ne vont plus voter aujourd’hui le feraient si elles pouvaient enfin être entendues. Certes, la seule reconnaissance du vote blanc ne suffira pas, l’égalité de tous face au suffrage, sans la main mise des partis, sera tout aussi indispensable, mais cette reconnaissance sera une première avancée de la démocratie.

Et c’est là qu’interviennent les Citoyens du Vote Blanc. En lieu et  place du bulletin blanc traditionnel, l’électeur utilise le bulletin des candidats CVB. Cela revient toujours, pour lui, à dire “JE VOTE BLANC”. Mais dans ce cas, sa voix sera comptabilisée. Il ne votera plus pour rien. Quand les résultats seront annoncés, tous ces gens qui voulaient voter blancs seront entendus, au travers du score des CVB.

Avons-nous raison de présenter des candidats des citoyens du Vote Blanc ?

D’après le dernier sondage IFOP sur la question, 85% des personnes interrogées pensent que le vote Blanc devrait faire partie des suffrages exprimés et 26% d’entre elles voteraient blanc si c’était le cas.

En 2014 la question “comment voter blanc” est celle qui arrive en tête des recherches Google commençant par “comment”. Nous sommes donc parfaitement en phase avec les revendications simples citoyens que nous sommes.

Le droit au vote Blanc que nous défendons est aussi une formidable manière de lutter contre le vote sanction (qui ne résout rien) et donc la poussée des extrêmes, quand elle n’est qu’un exutoire au mécontentement.

Résultat : 7,41%

La liste citoyenne du Parti du Vote Blanc a réalisé un score sans précédent. Avec 7,41% des suffrages, notre modeste liste s’est hissée à la 4è place du premier tour, se plaçant devant la liste du Front de Gauche, devant celle du Modem.

En captant ces 7,41% d’électeurs insatisfaits et exigeants, le score du Front National sur ce canton s’est retrouvée à 2 points en-dessous de la moyenne du département. Preuve est faite que la reconnaissance du vote blanc constitue un barrage à la montée artificielle du FN, utilisé par de nombreux électeurs comme un défouler électoral.

Test réussi !

 



© 2010-2019 - Citoyens du Vote Blanc - Parti du Vote Blanc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?