Les Citoyens du Vote Blanc (Parti du Vote Blanc) se sont regroupés en une association loi 1901, créée par des citoyens bénévoles et non professionnels de la politique.

Les Citoyens du Vote Blanc militent pour une refonte de nos structures politiques à travers la mise en place d’outils et de garde-fous démocratiques.

Refonder la démocratie en libérant la parole citoyenne.

Nous sommes des citoyens “lambda”, sans appartenance politique, issus de toutes sensibilités, concernés par le débat politique et déçus par les pratiques des partis et de leurs représentants.

Nous nous imposons un devoir de réserve quand à nos convictions individuelles et nous retrouvons sur la défense d’un outil démocratique non-partisan : le vote blanc.

Considérant les partis politiques de moins en moins représentatifs de l’opinion du peuple, les Citoyens du Vote Blanc estiment qu’il est temps de mettre un terme à la situation dans laquelle les “démocraties” modernes, dont la France, se sont perdues.

Nous avons la conviction que les citoyens peuvent aujourd’hui participer à l’élaboration et à la mise en oeuvre des lois qui les concernent. Ce modèle de démocratie participative implique une redéfinition des règles de l’institution politique et de ses pratiques.

Partant du principes que ce n’est pas aux partis politiques, ni à leurs porte-parole, de concevoir les règles qui s’appliquent à la vie politique, c’est au peuple souverain de définir les modalités pratiques du mandat qui le lie à ses représentants.

“Hacker” le système par les urnes.

Et comment le faire autrement que par le vote ? Seul outil que la “démocratie” actuelle peut mettre à notre disposition pour exprimer notre accord ou notre insatisfaction.

C’est aussi par notre vote que les politiciens justifient leurs postes et leurs mandats. Ce sera donc par notre vote que nous leur ferons barrage, en élisant des citoyens non-professionnels, non-dogmatiques et agissant uniquement dans l’intérêt général, avec des objectifs différents.

En présentant des ”candidats blancs” aux élections, nous proposons aux citoyens la possibilité de sanctionner les mauvais choix et d’ouvrir la voie vers une redéfinition globale des règles politiques elles-mêmes.

Aidez ou rejoignez les CVB !

Nous n’avons pas d’autres moyens financiers que ceux issus des dons et adhésions, mais nous avons surtout besoin de votre relais et de votre implication.

Rejoignez-nous et contactez-nous pour en savoir plus, devenez ou trouvez votre référent régional et participez aux Rendez-Vous blancs.

Participez aux forums et aux pages Facebook régionales et conversons.


Quelques membres du Conseil Exécutif :

André Koriat (Dech)

×
André Koriat (Dech)

André Koriat (Dech)

Denis Favre

Denis Favre

Dominique Lalanne

×
Dominique Lalanne

Dominique Lalanne

Florian Demmel

Florian Demmel

François Patissier

×
François Patissier

François Patissier

Geoffrey Turbiak

Geoffrey Turbiak

Magali Delamour

magalidelamour@gmail.com

Porte-Parole des Citoyens du Vote Blanc.

Psychologue clinicienne, Présidente de l'association "Les Alter-Egaux".

×
Magali Delamour

Magali Delamour

Stéphane Guyot

stephane.guyot@parti-du-vote-blanc.fr

Agent immobilier âgé de 44 ans, marié et père de 3 enfants, je pense que je n’ai rien de l’homme politique tel qu’on a l’habitude de le voir.

Bien que passionné par les débats d’idées, je ne me suis jamais engagé dans quelque parti que ce soit et je reconnais davantage les idées de bon sens que les dogmes idéologiques.

En 1995, face au duel Chirac/Jospin, j'ai pris conscience de la règle du "voter pour le moins pire" imposée aux électeurs.

Pour la première fois j’ai voulu voter blanc pour dire qu’aucun des 2 ne me convenait, mais je ne pouvais pas le faire.

L’idée du vote blanc allait faire son chemin. Un premier projet d’association sera rédigé mais restera dans un tiroir. C’est en avril 2010, alors que la France gronde de plus en plus et que l’abstention bat de nouveaux records que je crée finalement le Parti du Vote Blanc / Citoyens du Vote Blanc.

Le vote blanc est la réponse à cette colère. Face au ras-le-bol grandissant des citoyens devant une classe politique sourde et incapable de se remettre en cause, le vote blanc est le seul outil pacifique permettant aux électeurs d’exprimer leur désaccord."

En m’appuyant sur les réseaux sociaux pour lancer mon mouvement, je réalise alors que le vote blanc répond à une attente importante de citoyens de tout horizon.

Simple citoyen issu d’une "France d’en bas qui se lève tôt pour gagner (pas beaucoup) plus" devenu candidat atypique aux présidentielles de 2012, aux législatives 2012, aux européennes 2014, je veux être le représentant de tous ceux qui souhaitent exprimer leur désaccord et jeter les bases d’une vraie démocratie.

×
Stéphane Guyot

Stéphane Guyot

Xavier de Jaeger

Après avoir commencé mes études à Toulouse, je les ai poursuivies au Brésil puis au Canada où j’ai aussi travaillé. Je suis actuellement chercheur (CDD) en Neuroscience à l'INSERM à Bordeaux.
J'ai toujours été convaincu que l'importance de la reconnaissance du vote Blanc comme un suffrage exprimé, d'autant plus que pour la première élection présidentielle à laquelle j'ai pu participer est celle de 2001 avec la très mauvaise surprise du deuxième tour.
J'ai rejoint les Citoyens du Vote Blanc en 2014 pour jouer pleinement mon rôle de citoyen dans les décisions politiques de mon pays et essayer de convaincre les citoyens de l’importance d’un vote Blanc exprimé et non pas seulement compté comme ça l’est actuellement.

×
Xavier de Jaeger

Xavier de Jaeger

Vidéo : Stéphane Guyot présente les CVB

© 2010-2017 - Citoyens du Vote Blanc - Parti du Vote Blanc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?