Referendum, Lettonie & vote blanc !

A l’heure où le président de la république souhaite utiliser de manière plus fréquente le référendum, penchons nous sur la reconnaissance du vote blanc lors de ces consultations.

Comme pour les élections, le vote blanc lors des referendums n’est aujourd’hui pas reconnu en France. Pour les élections, les partisans de la non reconnaissance du vote blanc soutiennent que, quoi qu’il arrive, il faut que quelqu’un soit élu… même si nous n’adhérons pas à cette vision.

Mais pour un référendum, cet argument ne tient tout simplement pas !

C’est pourquoi, certains pays prennent en compte les votes blancs lors des consultations par référendum. En Europe, c’est le cas de la Suède, de l’Espagne ou de la Lettonie.

La Lettonie est un exemple intéressant car hier, un référendum était organisé afin d’ajouter ou non le russe comme seconde langue officielle du pays.

Les résultats officiels sont consultables en ligne, en voici un résumé :

  • POUR (Par en Letton) : 273 347 votes, soit 24,88%
  • CONTRE (Pret en Letton) : 821 722votes, soit 74,80%
  • INVALIDE, c’est à dire “Blanc” (Nederīgas en Letton) : 3 524 votes, soit 0,32%

Même si les votes blancs sont faibles par rapport au résultat total, ils sont comptabilisés parmi les suffrages exprimées. En outre, ils permettent de relativiser le résultat “CONTRE” qui ne dépasse ainsi pas la barre symbolique des 75%.

Au contraire de la France, la Lettonie respecte ainsi le principe qu’une voix est égal à un vote !

Affiche incitant à voter blanc lors du référendum letton du 18 février 2012Riga, le 14 février. “Votez avec un bulletin blanc”, une affiche appelant au vote blanc,
pour que le letton reste seule langue officielle. (Affiches placées par le parti VL-TB/LNNK)

© 2010-2020 - Citoyens du Vote Blanc - Parti du Vote Blanc

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?