No more Vote Blanc au Nevada

Depuis 1978, le Nevada est le seul état américain a proposer à ses électeurs de voter blanc, en cochant la case “None of These Candidates” (littéralement “Aucun de ces candidats”).

Dans les faits, cette option est sans effet, car quel que soit le score du vote blanc, le candidat ayant le plus de voix est élu. Pour autant, il permet de relativiser le score des candidats.

Les élections présidentielles américaines s’annonçant serrés, le RNC (Republican National Committee) a décidé en juin dernier de remettre en question le vote blanc au Nevada.

Les républicains ont donc contesté devant les tribunaux la constitutionnalité de cette loi en se fondant sur le fait que tout vote exprimé doit être pris en compte. Or comme le vote blanc du Nevada n’empêche pas l’élection d’un candidat même si son score est inférieur aux votes blancs, cela prouve que le choix des électeurs “blancs” n’est pas pris en compte !

Un raisonnement plus qu’alambiqué qui devrait plutôt avoir une conclusion inverse : une reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé. Mais comme la plainte est déposée par les républicains et que cela n’est pas leur objectif, ils s’orientent dans la conclusion inverse, avec l’abolition pure et simple du vote blanc.

Pourtant, le 22 aôut dernier l’honorable juge Robert Jones a statué sur cette requête de constitutionnalité et, contre toute attente, a mis officiellement fin au vote blanc au Nevada.

Un appel de cette décision a été lancé par le procureur de l’état, mais ce premier revers pour le vote blanc va être difficile à contrer avant les élections présidentielles…