Voter Blanc en France

Maintenant que vous connaissez tout sur le vote blanc, nous allons évoquer la situation actuelle en France.

La loi de 2014

En 2014, une loi a été votée en faveur d’une certaine reconnaissance du vote blanc. Lors des débats la concernant, cette loi, parue au Journal Officiel en février, a été destituée de sa caractéristique essentielle : le pouvoir invalidant du vote blanc. Extrait :

« Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal.
Ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins.
Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc.
»

En effet cette loi ne modifie que symboliquement le code électoral : les votes blancs seront désormais comptabilisé séparément des votes nuls. Une enveloppe vide sera considérée comme un vote blanc. Et c’est tout.

En d’autres termes, ceci veut dire que, dans l’hypothèse (volontairement absurde) où le vote blanc faisait 90% des suffrages, le candidat avec 10% l’emporterait tout de même.

Ce qu’on fait les députés ? Protéger leurs acquis, nous donner un peu de miettes fantômes de démocratie, ne nous donner, nous restreindre à ce stupide ping pong entre une gauche et une droite impuissantes, d’un extrême à l’autre.

Nous ne sommes pas d'accord
Les Citoyens de Vote Blanc exigent que le vote blanc soit compté comme un suffrage exprimé et qu’il ait un caractère invalidant si il est en majorité absolue (50% + 1 voix).

Ceci est la seule façon de donner enfin un réel pouvoir au citoyens et d’inventer un grain de sable destiné à enrayer cette mécanique (trop) bien huilée.

Voter blanc concrètement…

Tout d’abord, il est important de noter qu’à l’exception du vote électronique, l’état français ne fournit pas de bulletin blanc lors d’une élection !

C’est à l’électeur de venir avec son propre bulletin blanc, qu’il aura lui même préalablement préparé (voir la vidéo didactitielle).

Plus simplement, une enveloppe vide sera suffisante depuis la loi de 2014.

Au final, tout comme le vote nul ou l’abstention, le vote blanc n’a toujours pas d’effet. Il rejoint le vote… de ceux qui n’ont pas voté, les abstentionnistes !
L’équation est donc très simple :

1 Vote Blanc = 1 Vote Nul = 1 Abstention

Or pour les Citoyens du Vote Blanc, il y a une grande différence entre l’électeur qui se déplace pour voter, et la personne qui ne désire tout simplement pas voter. C’est pourquoi nous militons pour la reconnaissance du vote blanc.

…et en « vrais » chiffres ?

Le vote blanc n’est pas officiellement comptabilisé en France. Cependant, dans la pratique, il existe des indicateurs pour le quantifier.

Elections Présidentielles de 2007.

Les résultats officiels du Ministère de l’Intérieur font état de 534 000 bulletins blancs ou nuls pour le 1er tour et 1 568 000 pour le 2nd tour.

Les nuls représentant des « erreurs », il semble déjà difficile d’accepter que plus de 500 000 personnes se soient « trompées » lors du 1er tour. Mais même en acceptant ce constat, ils seraient plus d’un million à avoir voté correctement au 1er tour et s’être « trompés » au second ! Et tout ça pour un nombre de votants quasi stable (+88 000).

Si on comptabilise les résultats en incluant les votes blancs et nuls comme suffrages exprimés, nous aurions obtenu au 2nd tour :

EP2007

Nicolas SARKOZY : 50,8 % au lieu de 53,1 %
Ségolène ROYAL : 45,0 % au lieu de 46,9 %
Votes Blancs ou Nuls : 4,2 % au lieu de … 0 %

Elections Présidentielles de 2012.

Les résultats officiels du Ministère de l’Intérieur font état de 701 190 bulletins blancs ou nuls pour le 1er tour et 2 154 956 pour le 2nd tour.

Si on comptabilise les résultats en incluant les votes blancs et nuls comme suffrages exprimés, nous aurions obtenu au 2nd tour :

EP2012

François Holande : 48,63 % au lieu de 53,1 %
Nicolas SARKOZY : 45,55 % au lieu de 48,36 %
Votes Blancs ou Nuls : 5,82 % au lieu de… 0 %

Vous l’avez compris, en comptant les votes blanc, F. Hollande n’a pas été élu à la majorité absolue, ce qui aurait constitué un sérieux avertissement de la part des Citoyens… 

Il est impossible de dissocier les votes blancs des votes nuls dans ces résultats, mais cela donne une idée plus précise de la situation et de la progression d’un vote de contestation réel.

©2015 Citoyens du Vote Blanc - Parti du Vote Blanc

Log in

Forgot your details?